Génération #hikikomori disponible en ebook 28,99€

“Génération hikikomori” est désormais disponible en ebook 28,99€, sur le site de l’Harmattan (+ aperçu Google des premières pages).

L’ouvrage sera bientôt disponible en librairie, et sur Amazon sous 3 semaines.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53919

Génération Hikikomori : J-10

Depuis les années 1990, un phénomène très particulier touche la population japonaise. Chaque année en effet, des centaines de milliers de personnes disparaissent. Appelé hikikomori, « retrait social », ce phénomène désigne des personnes qui, enfermées chez elles pendant plusieurs mois (au moins six mois), voire plusieurs années, se coupent du monde et n’ont plus aucune relation sociale.

Touchant essentiellement des individus entre 15 et 39 ans, le phénomène concernerait aujourd’hui près de 700 000 personnes, principalement des lycéens et des étudiants, mais également des employés et/ou des jeunes chercheurs d’emploi, qui n’arrivent pas à s’intégrer dans le monde qui les entoure. Dans une société ultra-organisée et codifiée et où prévaut le collectif sur l’individu, les hikikomori bouleversent l’idée d’un Japon uniforme : une « génération perdue » et longtemps mal comprise, mais qui, de plus en plus importante, suscite le débat et interroge une société japonaise en perte de repères.

Rapport de recherches sur le hikikomori. Synthèse des résultats publiés en septembre 2016 par le bureau du cabinet du Japon (Hamasaki et al. 2017)

Revue L’information psychiatrique

Volume 93, numéro 4, Avril 2017

Au Japon, le phénomène de retrait social désigné par le mot hikikomori touche un nombre important d’individus, selon les enquêtes épidémiologiques. De plus, de nombreuses personnes qui ne sont pas dans cette situation disent « comprendre le sentiment d’être hikikomori ». Face aux enjeux que représente ce phénomène, le gouvernement japonais a ainsi rendu public les résultats d’une nouvelle enquête dont les auteurs présentent les principaux résultats. Il s’agit de données descriptives. Ce travail précis de traduction et de synthèse a pour objectif de rendre accessible à un plus grand nombre de chercheurs et de cliniciens ces données récentes concernant le Japon. Il permet de reposer les contours de la définition et des caractéristiques associées à cette conduite de retrait et de faciliter ainsi la poursuite des recherches et échanges internationaux sur ce phénomène qui n’épargnerait plus aucune société occidentalisée.

Numéro spécial “retrait pathologiques”

Characteristics of socially withdrawn youth in France: A retrospective study (Chauliac et al. 2017)

International Journal of Social Psychiatry

Abstract
Background: Poor social interactions have been recognized as a symptom since the beginnings of psychiatry. As far as socially withdrawn youth (SWY) are concerned, studies were mostly conducted on patients seeking care. Our psychiatric outreach team called Psymobile was able to reach SWY patients who were not seeking mental health care. Aims: To identify the clinical and socio-demographic characteristics of SWY patients referred to our Psymobile unit. Method: We carried out a retrospective study on the records of patients aged 18–34years, who were referred to Psymobile for ‘withdrawal’, between April 2012 and December 2015.
Results: In total, 66 patients were included in the study. SWY are predominantly male (80%) from large families or single-parent ones. About 42% had no prior contact with a mental health professional before being referred to Psymobile. The mean duration of withdrawal is 29 months. In all, 42% of SWY use cannabis and 73% present disorders of the sleep–wake schedule. About 71% maintain relations with their families and 73% go out occasionally. They are mostly diagnosed with schizophrenia (37%) or mood disorders (23%).
Conclusion: Over one-third of Psymobile patients aged 18–34years were referred on grounds of social withdrawal. Our data may illustrate more accurately the situation of youth social withdrawal amid the general population than data from help-seeking patients or online questionnaires.

Traumatic dimensions of hikikomori: a Foucauldian note (TAJAN 2017, Asian Journal of Psychiatry)

Free access to my letter to the editor of the Asian Journal of Psychiatry.

https://authors.elsevier.com/a/1UjO~_ggEwIEDM
Clicks until May 05, 2017: free access to the article (No sign up or registration is needed)

Highlights

  • Acute social withdrawal (hikikomori) is an epidemic in Japan.
  • There are three traumatic dimensions of hikikomori survivors: the trigger of bullying, the traumatic effects of social isolation, and family trauma.
  • Hikikomori is a struggle inside the home and outside social institutions, against the contemporary practices of the mental health field.