Cyber High School / Lycée virtuel

The Wall Street Journal

http://blogs.wsj.com/japanrealtime/2014/10/24/cyber-high-school-will-allow-students-to-attend-as-avatars/

Le Monde (in French)

http://campus.lemonde.fr/campus/article/2014/10/31/au-japon-un-cyber-lycee-inspire-des-jeux-video_4515296_4401467.html

Soutenance de thèse, 8 février 2014

J’ai le plaisir de vous annoncer la soutenance de ma thèse de doctorat en psychopathologie intitulée :
 « Le retrait social au Japon. Enquête sur le hikikomori et l’absentéisme scolaire (futōkō) »
La soutenance aura lieu le samedi 8 février 2014 à 13h00 à l’université Toulouse 2 le Mirail, Maison de la Recherche, salle D31, 5 allée Antonio Machado, 31100 Toulouse. Elle sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement invité-e-s.
Le jury sera composé de :
Marie-Jean Sauret, professeur des universités, université Toulouse 2 Le Mirail (directeur de thèse)
Pierre-Henri Castel, directeur de recherches au CNRS, université Paris Descartes (directeur de thèse)
Kosuke Tsuiki, professeur, université de Kyoto (rapporteur)
Jacques Cabassut, professeur des universités, université de Nice Sophia Antipolis (rapporteur)
Pascale Macary-Garipuy, professeure des universités, université Toulouse 2 Le Mirail (examinatrice)
Christian Galan, professeur des universités, université Toulouse 2 Le Mirail (invité)
 
Résumé
Notre thèse de doctorat décrit et analyse le retrait social au Japon (hikikomori et futōkō).  Hikikomori désigne à la fois un phénomène de retrait social concernant plusieurs centaines de milliers de personnes, et la personne elle-même, qui reste enfermée dans sa chambre, généralement au domicile familial, pour une durée de plusieurs mois voire plusieurs années, sans relations sociales. Le retrait social des élèves est plutôt désigné par le terme futōkō (absentéisme scolaire). D’abord, nous envisageons le hikikomori comme problème de société, nous synthétisons les travaux en anthropologie, psychiatrie et psychologie, et nous décrivons notre enquête dans les associations à but non lucratif (NPO), ainsi que les témoignages recueillis. Nous inscrivons nos perspectives à la charnière de la psychopathologie clinique et de l’anthropologie. Ensuite, et dans la mesure où la plupart des hikikomori ont vécu une période d’absentéisme scolaire, nous menons une enquête sur l’assistance au futōkō, via des entretiens menés avec des cliniciens du département de Kyōto. Enfin, nous confrontons le retrait social aux discours sur l’identité japonaise, à travers une étude originale des textes de Doi Takeo, Kawai Hayao, et Jacques Lacan. Nos résultats soulignent que les hikikomori reçoivent surtout l’assistance des NPO au sein desquelles les psychiatres et les psychologues sont absents. En revanche, les psychologues cliniciens sont présents auprès des collégiens en difficulté, mais l’assistance des lycéens en difficulté demeure faible. L’ensemble de notre enquête démontre qu’au début du XXIème siècle, nous assistons à la naissance de la clinique infanto-juvénile nippone.
Mots clés : adolescent et jeune adulte, retrait social, hikikomori, absentéisme scolaire, futōkō, Japon, identité, concept culturel de la détresse, NPO, psychologie clinique japonaise, psychiatrie japonaise

LE RETRAIT SOCIAL AU JAPON. Enquête sur le hikikomori et l’absentéisme scolaire (futōkō)

 

Résumé de la thèse “LE RETRAIT SOCIAL AU JAPON. Enquête sur le hikikomori et l’absentéisme scolaire (futōkō)” (Tajan 2014)

Soutenance prévue le 8 février 2014 à l’université de Toulouse 2 le mirail.

Notre thèse de doctorat décrit et analyse le retrait social au Japon (hikikomori et futōkō). Hikikomori désigne à la fois un phénomène de retrait social concernant plusieurs centaines de milliers de personnes, et la personne elle-même, qui reste enfermée dans sa chambre, généralement au domicile familial, pour une durée de plusieurs mois voire plusieurs années, sans relations sociales. Le retrait social des élèves est plutôt désigné par le terme futōkō (absentéisme scolaire).

D’abord, nous envisageons le hikikomori comme problème de société, nous synthétisons les travaux en anthropologie, psychiatrie et psychologie, et nous décrivons notre enquête dans les associations à but non lucratif (NPO), ainsi que les témoignages recueillis. Nous inscrivons nos perspectives à la charnière de la psychopathologie clinique et de l’anthropologie. Ensuite, et dans la mesure où la plupart des hikikomori ont vécu une période d’absentéisme scolaire, nous menons une enquête sur l’assistance au futōkō, via des entretiens menés avec des cliniciens du département de Kyōto. Enfin, nous confrontons le retrait social aux discours sur l’identité japonaise, à travers une étude originale des textes de Doi Takeo, Kawai Hayao, et Jacques Lacan.

Nos résultats soulignent que les hikikomori reçoivent surtout l’assistance des NPO au sein desquelles les psychiatres et les psychologues sont absents. En revanche, les psychologues cliniciens sont présents auprès des collégiens en difficulté, mais l’assistance des lycéens en difficulté demeure faible. L’ensemble de notre enquête démontre qu’au début du XXIème siècle, nous assistons à la naissance de la clinique infanto-juvénile nippone.

 

Mots clés : adolescent et jeune adulte, retrait social, hikikomori, absentéisme scolaire, futōkō, Japon, identité, concept culturel de la détresse, NPO, psychologie clinique japonaise, psychiatrie japonaise, psychanalyse

PhD Dissertation “Social Withdrawal in Japan” (Tajan 2014)

Title : « Social Withdrawal in Japan. An Investigation on Hikikomori and School Non-Attendance (futōkō) »

Nicolas TAJAN PhD defense expected February 2014

Abstract

The purpose of this PhD Dissertation is to provide a review of social withdrawal in Japan (hikikomori and futōkō). Hikikomori is the phenomenon of social withdrawal that effects hundreds of thousands individuals, in which the individual shuts his/herself in their room generally at their family’s home for several months and even years without social relationships. During the period of compulsory education, students’ social withdrawal is rather coined by the term futōkō (school non-attendance).

First, I consider hikikomori as a social issue and sum up previous research in Anthropology, Psychiatry and Psychology. Then, I describe my investigation in NPOs, hikikomori individuals’ accounts I collected, and draw my perspective on the intersection of Clinical Psychology and Mental Health Anthropology. Second, I investigate the support available to futōkō since many hikikomori experienced school non-attendance, using research interviews with clinical practitioners in Kyōto prefecture. Finally, I examine social withdrawal phenomenon in relation to Japanese identity discourse, towards a new approach of Doi Takeo’s, Kawai Hayao’s, and Jacques Lacan’s writings.

My results reveal that hikikomori mostly receive support from caregivers working in NPOs, among which psychiatrists and psychologists are absent. However, while clinical psychologists actually support junior high school students who are classified as futōkō, the support available to high school dropouts remains low. As a whole, this dissertation shows that at the beginning of the 21st century, we are just witnessing the birth of psychological clinics in Japan, especially in the field of child and adolescent mental care.

Key Words : Adolescent and Young Adult, Social Withdrawal, Hikikomori, School Non-Attendance, futōkō, Japan, Identity, Cultural Concepts of Distress, NPO, Japanese Clinical Psychology, Japanese Psychiatry, Psychoanalysis

公開シンポジウム ひきこもりの現在・過去・未来

2013713日(土)1330分〜18

於:京都大学人文科学研究所1F セミナー室1

趣旨説明:13 : 30 13 : 40

セッションI13 : 40 15 : 40

ひきこもりの現在——何が問われるべきか

パネリスト:上山和樹(精神保健福祉士)/古橋忠晃(精神科医、名古屋大学)

「ひきこもり」問題の歴史的経緯、その社会文化的背景、それへの制度的取り組みを踏まえ、今日「ひきこもり」について真に語るべきことは何か、いかなる問いが立てられるべきかを語り合う

Coffee Break15 : 40 1600

セッションII16 : 00 18 : 00

学校とは何か——不登校からみた「学校」

パネリスト:磯村大(精神科医、金杉クリニック)/ニコラ・タジャン(トゥールーズ第2大学、日本学術振興会特別研究員)

臨床的かつ社会的概念として、また多くの当事者の経歴において、「ひきこもり」のいわば前史である「不登校」に焦点を絞り、なぜ学校での挫折がひきこもりにつながりやすいのか、そもそも学校とはいかなる場であるのか、について考える

(※セッションIIは随時フランス語を交えて進めます)

司会:立木康介(京都大学人文科学研究所)

入場無料・予約不要

http://www.zinbun.kyoto-u.ac.jp/wp-content/uploads/2013/05/affiche_symposium.pdf

http://www.zinbun.kyoto-u.ac.jp/

 

L’organisation du système éducatif japonais par OBA Jun, Université de Hiroshima

Excellente synthèse sur l’organisation du système éducatif japonais actualisée chaque année par le professeur OBA Jun de l’université de Hiroshima.

http://home.hiroshima-u.ac.jp/oba/index-f.html

Voir notamment le graphique 50 sur le nombre de cas d’absentéisme scolaire.